Pub

 
PETITE HISTOIRE DE LA PECHE
 

La pêche se fond dans la nuit des temps. A l’aube de l’humanité, la pêche et la chasse se confondent. Javelots, lances et harpons sont utilisés. L’homme préhistorique cherche ensuite à attraper des poissons plus petits en les capturant à la main. La pêche se sépare à tout jamais de la chasse.
Le pêcheur ne frappe plus à vue, mais attire vers lui et ferre une proie grâce à un appât. L’homme invente, il y a 16000 ans, la ligne à main. Fabriquée en liane, tendon ou racine, elle est pourvue d’un hameçon très rudimentaire fait d’un simple bâtonnet de bois ou d’os, de fragments de silex en forme de losange ou de croissants. A l’âge de la pierre polie, l’hameçon devient un crochet d’os, d’ivoire ou de bois. Les hameçons, tels que nous les connaissons aujourd’hui, pointent leur ardillon à l’âge du bronze. L’avènement du fer apporte l’hameçon en fer qui a l’inconvénient de rouiller. Il faut attendre l’étamage (invention gauloise du début de notre ère) pour lutter contre la rouille. L’industrie de l’aiguille au XIXème siècle amène un grand essor dans la fabrication des hameçons.
Les premières cannes à pêche que l’on utilise depuis la rive sont répertoriées dans des poèmes homériques des Egyptiens (2000 ans avant JC). La pêche n’est pas seulement alimentaire mais se pratique en loisir par les hautes classes. Les Egyptiens inventent toutes sortes de filets et de nasses (épuisette, senne, carrelet…).
 



AU FIL DE L’EAU ET DU TEMPS
Dans la Grèce Antique, la pêche est décriée au profit de la chasse, activité prestigieuse, plus virile qui endurcit et glorifie le guerrier. Il faut attendre 5 siècles avant notre ère, pour que les Grecs devenus navigateurs, apprécient le poisson. La pêche au mort manié est utilisé chez les Grecs du IIème siècle pour capturer le mérou.
La mouche artificielle est mentionnée dès le IIIe siècle, en Macédoine. Les pêcheurs remarquent que les poissons affectionnent un certain type de mouche très fragile. Ils la remplacent en enveloppant l’hameçon de laine écarlate à laquelle ils attachent deux plumes de coq couleur de cire.

Néanmoins, 1500 avant J.C, les Crétois sont eux de fameux pêcheurs. Tandis que les Romains estiment la pêche comme digne moyen d’occupation d’un homme libre qui développe la perspicacité et incite à la méditation.
Quelques siècles plus tard, au Moyen-Age, la pêche est réglementée en France par une série d’ordonnances royales. La pêche à la ligne est pour les roturiers un moyen de subsistance appréciable. Mais, elle est soumise à de nombreuses restrictions. Le prélèvement du poisson est le privilège des confréries agréées, des prêtres et des aristocrates.

 



Un premier traité de pêche "Treatyse of Fisshung with an Angle"est imprimé en 1496 en Angleterre. Attribué à Dame Juliana Berners, il répertorie les poissons, le matériel de pêche, les appâts, les techniques, des mouches. Un ouvrage, daté de 1653, le "Pêcheur à la ligne" d’Izaac Walton expose différentes techniques de pêche et présente 12 mouches artificielles. Le premier moulinet à la mouche, appelé dévidoir, est mentionné en 1653.

En 1789, la Révolution donne le même droit de pêche aux manants qu’aux autres catégories sociales. En Angleterre, la pêche à la mouche artificielle devient le seul sport halieutique digne d’un gentleman.
Au XXème siècle, la pêche rejoint la chasse et souffre moins des préjugés. Des progrès techniques font évoluer la pêche, comme le moulinet à frein incorporé en 1913 ou le moulinet à tambour fixe en 1930.
Après la Seconde Guerre Mondiale, la pêche se transforme. Le pêcheur devient voyageur, la pêche se mute en sport et en loisir.

 
 
Muguette Berment
 
HISTOIRE


PETITE HISTOIRE
DE LA PÊCHE

LA PECHE EN RHÔNE-ALPES


 LIENS A VOIR


EN SAVOIR +
HISTOIRE DE LA PÊCHE

Une AAPPMA

DROITS ET DEVOIRS

1ère et 2ème CATEGORIES

A QUELLE HEURE PÊCHER

   
 
Qui sommes-nous - Contact - Presse - Plan du site - Mails des lecteurs
Copyright © loisir-peche.com